PAYSAGES ET PATRIMOINE

     

Le Solesmois dessine un paysage intermédiaire entre les plateaux cultivés du Cambrésis et les prairies vallonnées et bocagères de l’Avesnois. La Selle, rivière qui va rejoindre l’Escaut dans le Valenciennois, marque une limite structurelle du paysage : à l’Est des vallonnements et le bocage ; à l’Ouest un plateau crayeux recouvert par une épaisse couche de limons fertiles favorisant les grandes cultures.
L’habitat s’est installé principalement dans les vallées.

UN CADRE DE VIE PRÉSERVÉ

Pourquoi veiller au cadre de vie ?

En vue de maintenir la qualité des paysages, la cohérence architecturale des bourgs et hameaux tout en préservant l’environnement, la CCPS a mené une réflexion pour la valorisation de son cadre de vie. Cette étude a permis de définir des orientations qui guideront les interventions dans ce domaine dans les prochaines années.


SCHEMA DE SYNTHESE DES ENJEUX DU CADRE DE VIE EN PAYS SOLESMOIS


SCHEMA DE SYNTHESE DES OBJECTIFS DE VALORISATION DU CADRE DE VIE EN PAYS SOLESMOIS

Le diagnostic du cadre de vie en Pays Solesmois est disponible sur demande auprès des services de la CCPS.

Des conseils pour participer à la préservation du cadre de vie de votre commune

Plusieurs communes de la CCPS on souhaité la réalisation d’un carnet de recommandations architecturales et paysagères dans le cadre de l’élaboration de leur Plan local d’urbanisme (PLU). Ces outils comprennent des conseils pour le choix des clôtures, des matériaux de construction et la végétation que chacun peut adopter afin de contribuer au maintien de la qualité du cadre de vie en Pays Solesmois.

Chaque habitant peut en effet participer à l’amélioration du cadre de vie :

- en masquant les vues disgracieuses et en préservant les vues de qualité;

- en orientant le regard sur des points et des vues intéressants;

- en utilisant des matériaux et des éléments décoratifs en harmonie avec le caractère de la rue;

- en utilisant une gamme de végétaux, de préférence locaux, qui intègrent les maisons dans un cadre champêtre.

PATRIMOINE BÂTI


L’architecture, tout autant que le paysage, affiche le Solesmois comme territoire de transition entre Avesnois et Cambrésis :

- le Cambrésis se manifeste dans l’utilisation de la pierre blanche issue du sous-sol calcaire, dans la maison de tisserand percée d’une ouverture sous arc au ras du sol (blocure).
- l’Avesnois est présent dans la toiture « à croupe » du pignon, ou dans l’usage de la pierre bleue soulignant les encadrements de baies.

La Communauté de communes du Pays Solesmois a diffusé en 2012 un livret intitulé « Habiter le Solesmois » qui présente les caractéristiques architecturales du bâti rural ou urbain sur son territoire. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici

Vous trouverez une liste (non exhaustive) des éléments remarquables du patrimoine bâti du territoire en téléchargeant le document joint.

VALLÉES ET PLATEAUX

Des vallées encaissées et Un micro-relief.

Sur le territoire de la Communauté de communes, les affluents de l’Escaut (la Selle, l’Ecaillon, la Rhonelle, l’Aunelle...) viennent découper les grands plateaux agricoles selon un axe d’Est en Ouest. Cette structure topographique génère des séquences paysagères particulières.

En effet, lorsque l’on traverse ces cours d’eau, une dynamique topographique se crée et les paysages alternent entre hauts plateaux agricoles, versants boisés et fonds de vallées habités. Dans ces fonds de vallées, la sensation de fermeture est importante. En effet, la végétation est très présente, elle structure, cloisonne et conditionne les ouvertures visuelles sur l’extérieur.

Plus localement, on peut constater des micro-ondulations du territoire.
Ces légers vallonnements peuvent limiter ponctuellement les vues lointaines.
La diversité des paysages du Pays Solesmois engendre une variation de perceptions.